28200 LA FERTÉ VILLENEUIL
sample header image


L'Aigre
Le Mée
La commune du Mée proche de Châteaudun (13 km ) et de Cloyes (15 km ) se situe vraiment au sud du département, ses communes limitrophes sont: Charray, la Ferté Villeneuil, Thiville, Ozoir le Breuil, en Eure et Loir, puis Membrolles et Verdes pour le Loir et Cher.

Pour se rendre au Mée :
De Châteaudun, il faut prendre la N10 direction Tours, tourner à gauche au rond point direction Blois RD 924, et prendre la 925 direction Beaugency. De Cloyes il faut tout simplement continuer la D 8 qui traverse Romilly, La Ferté.

La Commune dépend de l'arrondissement et de la circonscription de Châteaudun, du canton de Cloyes et de la Communauté de Communes des 3 rivières.

Située dans la haute vallée du Loir, la commune, qui couvre environ 1900 h,a est majoritairement constituée de terres agricoles (1700ha) et d'importantes zones boisées (145 ha), l'altitude moyenne se situe environ à 130 m.

L'ensemble de la commune est constitué:
    - D'un centre bourg traversé par la D8
    - De plusieurs hameaux. La Motteraye, La Candie,Villebeton, Chubainville, Lézanville,
      Chardonnelle,
    - Et des lieus dits de: Belle Lune, Malitourne, le Jaunet.

Le centre bourg groupé autour de son église offre une ambiance de caractère rural grâce à un aménagement simple des bas- cotés avec des murs et des façades de pierres, qui donnent vraiment un cachet au village.

Le hameau de la Motterraye, déjà mentionné comme seigneurie en 1128, suit la rivière l'Aigre. Il représente un attrait important puisque "la cour du moulin", avec sa passerelle qui enjambe la rivière, est devenue un lieu privilégié d'aire de pique nique et de détente.
Le Château de Villebeton, ancienne seigneurie connue dès 1188, est un bel ensemble dont les extérieurs peuvent se visiter lors des journées du Patrimoine. Nous retrouverons ensuite les hameaux de Chublainville, Lézanville, Chardonnelle, de magnifiques fermes au carré qui représentent un bâti typiquement beauceron. Ces fermes font partie des circuits de la route du Blé et bénéficient d'une signalétique spécifique du Pays Dunois.
L'église se trouve un peu en retrait. Elle est sous le vocable de Sainte Madeleine, et dépendait de Pontlevoy. Cette construction, très homogène, date de la fin du XII, ou début du XlIIè siècle. Le clocher, construit sur le côté sud, est une tour carrée, dont l'épaisseur des murs laisse supposer une fonction défensive. Le portail est d'esprit encore roman. Il est surmonté d'une vaste fenêtre, ouverte dans le pignon au XVlè siècle. Deux arcades ouvraient au sud sur un bas-côté disparu. L'ensemble est couvert d'une voûte lambrissée. A l'intérieur, une statue de la Vierge à l'Enfant, en pierre polychromée peut remonter au XVè siècle.

L'histoire du Mée, à coup sûr très ancienne, est liée à celle de Verdes. Dès 1873, on signale sur la commune du Mée la découverte d'objets d'époque gallo-romaine et de bâtiments construits "en pierre de petit appareil".
Des fouilles, deux ans plus tard, lors de déblais ont mis à découvert des fondations romaines situées "au terroir des Grandes Buttes à 1500 m du bourg, du côte et à 2 km de Verdes". Le chantier fournit un matériel abondant : tuiles utilisées pour les conduits d'écoulement des eaux, murs "très solides", poteries aux figures en relief, épingles en os et en cuivre, médailles, et même hachette en silex polie, silex rond à usage de poussoir..».
Il semble bien qu'il y ait eu des substructions romaines, mais on dit aussi qu'il a existé là un couvent sous l'invocation de Sainte Suzanne.

La physionomie du Mée a bien changé au cours du siècle dernier. En 1860, en effet, il y avait encore des vignes. Quelques années plus tard, en 1867, à propos de la flore, on parle des "marais du Mée".  Où les situer ? Le seul endroit possible, mais non certain, pourrait être le creux en contrebas de la route de la Motteraye et du chemin de Malitourne.
Recherches archéologiques

Voies Anciennes:
La voie Chartres-Blois-Bourges limite la commune au sud -est.
La voie Chateaudun-Blois par Verdes traverse la commune au centre : non loin de cette voie on a trouvé des céramiques grises et des briques.

Localisation déterminée :
Provenant des Buttes, entre la rivière l'Aigre et la voie romaine, sont déposés au musée de Châteaudun, 22 objets : épingles en os - charnière de coffret en os -poinçon en os - cuillère en os -un style - des fibules - un manche en bronze de couteau en fer - un fragment de statuette en bronze - une fiole en verre - des monnaies romaines et 1 monnaies gauloise.
Sur ce même terrain des Grandes Buttes entre 1873 et 1875, le fermier a dégagé des murs en petits appareil, des  téguiaes , de la céramique sigillée décorée et des instruments en fer.
Entre L'Enfer et le Bas de Villangeard existe peut être une villa.
Aux Longs Réages, on a pu voir un bâtiment rectangulaire adossé aux murs, on a trouvé au sol des fragments de céramique sigillée estampillée.
A Villebeton, on a découvert un fragment de poterie sigillée estampillée, un tumulus a été mentionné à proximité du hameau.

Localisation indéterminée:
Sans provenance précise sur la Commune, on peut voir au Musée de Châteaudun :
Un outil à crochet en fer romain - 4 cercles en fer - 1 hache polie en silex - 1 potin carnute - une monnaie Gauloise.
Ressources : CAG 28 Communes 182 à 184 , page 222.
Sources: COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS RIVIERES